À propos de bois et de lasure bois (På trae och färg en suédois)

Avant de traiter de la lasure, il faut commencer par réfléchir ! Cette technique est utilisée depuis très longtemps déjà par les Suédois, car leurs maisons sont généralement en bois. Avant de vous mettre au travail, vous devez déterminer de quel bois il s’agit. En effet, la lasure doit être bien adaptée au type de bois pour obtenir un bon résultat.

Pour commander: peinture suédoise mate

Les types de bois à structure relativement ouverte tels que pin, sapin, mélèze et autres conifères ont une porosité importante, aussi à l’intérieur du bois. Bien qu’il existe des espèces à pousse lente (pins de Sibérie) ayant une structure cellulaire un peu plus dense, elle reste néanmoins plus ouverte que celle d’autres types de bois. L’aubier, c’est-à-dire la partie périphérique du tronc d’un arbre, a une structure beaucoup plus ouverte.

 

carbolineum carboleum

Remise en bois de l’Office des forêts Moose F Vasa Svart

Le substrat doit pouvoir respirer…

… et se caractérise par son instabilité dimensionnelle – comme on dit dans le métier.

Le bois se dilate et se rétracte, en particulier en fonction du taux d’humidité. Dans les régions particulièrement sèches au cœur de la Suède, le bois n’est bien souvent même pas peint, on le laisse devenir gris puis noircir.

Nos pays connaissent un climat plus chaud et plus humide, et surtout plus humide pendant plus longtemps. Il faut par conséquent éviter que l’humidité puisse pénétrer dans le bois. De plus, le bois utilisé en Suède est souvent de meilleure qualité (bois provenant du cœur de l’arbre, généralement débité sur quartiers et ayant par conséquent une structure cellulaire plus dense, voir les explications ci-dessous).

Cèdre rouge

Les types de bois plus durs tels que le chêne et certains bois durs tropicaux et européens (par exemple l’acacia à tige rouge) ont une structure plus dense et se rétractent moins, et une lasure de qualité leur permet tout de même de bien respirer. Le cèdre rouge est particulièrement remarquable, dans la mesure où il est imputrescible. D’un point de vue technique, il n’est pas nécessaire de traiter le cèdre rouge avec de la lasure, mais nombreux sont ceux qui choisissent tout de même de le faire avec une couleur transparente ou opaque pour des raisons esthétiques.

Si vous devez choisir le matériau optimal pour construire une cabane, je vous conseille d’utiliser du bois scié brut plutôt que du bois raboté comme on l’utilise souvent. Une surface brute respire mieux. Si possible, demandez du bois débité sur quartier, avec des lignes de croissance parallèles : le trait de scie est médian au tronc. Le bois au cœur du tronc est aussi toujours de meilleure qualité que l’aubier, dans la mesure où il a une structure cellulaire plus dense et résiste ainsi mieux à la pénétration de l’humidité et à la dégradation des cellules. Pour le bardage de façades, pensez à utiliser la technique de bardage suédois comme sur la photo ci-dessus.

Transport de l’humidité : pourquoi il doit pouvoir respirer

Lorsque le bois n’est pas traité, le transport de l’humidité dans le bois s’opère en raison de la différence entre le taux d’humidité le long de la face intérieure et de la face extérieure. Ce n’est donc pas la même chose que de l’humidité normale (eau). L’humidité risque surtout de pénétrer dans le bois lorsque les cellules  se désintègrent et que le bois n’est pas traité avec de la lasure.

L’humidité relative de l’air dépend en grande partie de la température : plus il fait froid, plus il fait sec. Dans le cas des bardages, la température à l’intérieur est généralement plus élevée qu’à l’extérieur. Le transport de l’humidité s’opère donc de l’intérieur vers l’extérieur. Peindre le bois avec de la peinture freine souvent ce transport : plus la peinture est étanche, plus le transport de l’humidité dans une construction en bois est lent. La lasure Moose Färg se caractérise par sa perméabilité à l’humidité et son caractère respirant. Normalement, il est déconseillé de peindre le bois des deux côtés : comme cela l’empêche de respirer, la peinture s’écaille plus vite. Mais ce n’est pas le cas avec la lasure Moose Färg.

Peinture bois suédoise

Lasure bois Moose Färg

Pour éviter et lutter contre les algues et les moisissures:

Lorsque votre subrat a été traité avec de la lasure, il peut tout de même arriver qu’il s’abîme à l’intérieur ou à l’extérieur. Dans un environnement humide (par exemple sous des arbres), un dépôt vert (algues) peut se produire. Il peut aussi arriver qu’une moisissure noire (champignon) se développe dans le bois. Il est facile de lutter contre ces deux problèmes si vous vous y prenez à temps. À condition d’être utilisée diluée, la lasure Moose Färg y résiste bien.

Pour commander: peinture suédoise mate

Un bon moyen de lutter contre le dépôt vert et noir (moisissure noire) est d’utiliser de l’eau de javel diluée avec un peu de savon à base d’huile de lin. Des produits plus puissants existent aussi dans le commerce contre la moisissure noire ; demandez conseil à ce sujet. Contre les insectes xylophages, vous pouvez utiliser de l’acide borique.

Comment conserver la couleur

Si vous voulez conserver plus longtemps sa belle couleur naturelle, utilisez la lasure incolore Storuman Skydd. Elle fait ressortir le grain du bois, met la couleur encore mieux en valeur et offre une protection contre les UV. Pour obtenir un effet optimal avec une lasure transparente, vous devrez en appliquer plusieurs couches. La lasure Storuman Skydd s’utilise de la même façon que les lasures contenant des pigments et convient tout particulièrement pour un usage intérieur.

Comme alternative pour imprégner a l’extérieur, vous pouvez aussi utiliser Pansar. C’est un traitement imperméabilisant (et non pas une lasure) qui prolonge la durée de vie. Avec un traitement en deux étapes, vous êtes paré pour 10 à 15 ans. Le bois vieillit, mais plus lentement et l’humidité ne peut pas y pénétrer.

Commander une lasure incolore ?

Pour voir les prix, cliquez sur : Storuman Skydd